Le Maestro de matabiau.



Exploration du tango en tant que poésie,
Ici dans le registre , classique du tango
(Revanchard, racontars, misandre, ancré dans la milonga)

 
Le Maestro de matabiau.
------------------------------

Rappel toi maquerot,
Mauvais garçon de matabiau
Pantalon kaki et crâne rasé
Tatouage et gueule cassée.

Que dansais tu donc ? grand gaillard,
Au rythme du tango, sur ce boulevard,
Entends tu donc , enfin ce soir
Ce que te racontent ces tristes histoires ?
Pour toi , Grande victoire ! 

Ils t'appellent tous le maestro
Considération ultime du tanguero
Neige sur toi la jouissance,
D'un retour à l'impuissance. 

Maestro sans vit !
Ta mère devine ta solitude
Tu graves dans ce corps, cette offrande
Une tombe de honte, un brin odorante 

Quand tu rentre à l'aurore
Maestro des balloches
Ta chair pathétique, se tord
Et dans ton pieu tu te paluches, un remord
Et tu te dis "Demain au bal... j'y crois encore"

Alors un soir, épris de courage
tu as tourné page, payé un virage
la tête la première, loin des belvédères
une cougare avinée te pris par derrière.

Ça ho oui ! Ça t'a remplit
Grande victoire dans ta vie.

Depuis lors quand tu te gausses
En milonga qu'est ce qu'on se marre
N'oublies pas maestro, que nous on sait
Les dessous de ton histoire.

2019 © Vincent Fleury