Le lion






Exploration du tango en tant que poésie,
Un tango-queer dans le sujet.
  autour du shibari (pratique japonaise du tango)

Le lion
---------

Un bras se tend
L’humain s'allume
La lumière s’éteint
Et je l'entend.

Comme un murmure intemporel
Comme une morsure qui me susurre
Comme une envie d'être à genoux

Façonné comme on s'accorde
L'effleurement est éphémère
Il me répond il se ressert

Les frottements pour seul décor
Un tourment pour se faire mal. 
Ça m'emmène dans la douceur

A ce corps qui m'enveloppe
Malveillant dans la nuit
Il est là, près de moi.

2019 © Vincent Fleury