Le clafoutis comme il faut de di sarli


Hoooo le beau clafoutis



Nous allons voir ensemble dans cet article comment faire le pont entre le Tango « Comme il faut » de Carlos Di Sarli et la recette du clafoutis. Et ainsi permettre d’interpréter le Clafoutis Comme Il faut de di Sarli... Rien que cela... Attention , En avant la recette !!! 
  

Etape 1 : identifions nos ingrédients





D’un côté nous avons de la musique Tango. L'admirable "Comme il faut" de Di Sarli.
et de l’autre nous avons une recette de cuisine pour réaliser le plus succulent des clafoutis


  1. Étape 1 : Préchauffez le four à 210°C ou Th.7. Battez les oeufs, le sucre et ajoutez une pincée de sel.
  2. Étape 2 : Ajoutez la farine, le beurre fondu puis le lait. Dans un plat à clafoutis, disposez les cerises égouttées puis versez la préparation.
  3. Étape 3 : Cuire 35 mn environ.


Etape 2 : trouvons un concept commun, une clef


Le concept clef que nous allons utiliser pour cette illustration, est le concept de staccato et de legato. Pour ceux et celle ne connaissant pas ces termes en musique :

Legato veux dire « De façon lié » et Staccato «  De façon hachée »,

Si je devais donner des images cela donnerait 

pour le Legato : le bruit du vent, l’eau qui coule, une descente à ski, un toboggan, un vélo
pour le Staccato : le bruit de la machine à écrire, la pluie qui tombe, le pop-corn, les pas dans la neige, un cheval



Etape 3 : Associer le concept à la musique

Prenons en exemple notre morceau de Di Sarli. On peut s’apercevoir qu’une alternance entre legato, et staccato existe tout le long du morceau.

 


 ....
 0'18 : Legato
 0'32 : Staccato
 0'45 : Legato
 1'07 : Staccato
 1'23 : Legato
  ....


Etape 4 : Associer le concept au texte


Prenons notre recette de clafoutis. En imaginant les sons produits, ou les temporalités, là aussi nous pouvons identifier clairement des passages legato et staccato tout le long de la recette là aussi en alternance.


  1. Étape 1 : Préchauffez le four à 210°C ou Th.7. Battez les oeufs, le sucre et ajoutez une pincée de sel.
  2. Étape 2 : Ajoutez la farine, le beurre fondu puis le lait. Dans un plat à clafoutis, disposez les cerises égouttées puis versez la préparation.
  3. Étape 3 : Cuire 35 mn environ.



 

Etape 5 : Transposer la recette au Tango

otre concept prend alors sens et réalise un pont possible entre la musique et une recette. Il ne reste qu'a ouvrir l'esprit et en avant la danse. Sur chacune des phrases musicales une fois staccato une fois legato on se remémore le passage de la recette.


 Je danse la Farine, les cerises, et le lait…On retranscrit cela en mouvement, et en avant le Clafoutis Comme Il faut De di sarli.




A quoi mène cela me diriez-vous ? Peut être à pouvoir réaliser un réel choix d’interprétation de la musique , sortir de ses habitudes, et donc de gagner en liberté d’interprétation. Qui sait pour vous ?  Pour moi étant très visuelle, ce fût un chemin étrangement efficace vers ma singularité.

En effet, à un moment donné une fois le pont bien stable, c'est le tango qui produit l'image à danser, ça se fait tout seul. Le tango deviens visuel de lui même en plus d'être tactile. Cela a pour effet d'ajouter du sens à la danse, en augmentant sa profondeur, sa justesse, son jeu.

Cela montre aussi la force et l’intérêt de produire des concepts et de les travailler. Les concepts au delà de la technique produisent des points d'appuis nécessaires, des pivots, à l'enrichissement de la danse.


D'autres ponts existent.... Un jour je vous parlerais du parfum entêtant de certain.e.s de mes partenaires qui me suivent depuis des année, des tango liés à l'odeur.