Cabeceo n'est pas macho


 D'un lancer franc, je jette mon regard pour espérer pêcher un partenaire pour la Tanda qui s'annonce... 


Je ramène ma ligne doucement passant mon regard méthodiquement sur chaque-unes des tables dans l’ordre de mes
envies....


 Je croise le regard de l'un d’entre eux,il mord à l'hameçon 

 





  De mon invitation et d'un subtil signe de tête me fait comprendre qu'il est d’accord pour me suivre dans cette Tanda. J’acquiesce d'un signe de tête.

   Et là, je découvre par la pratique,que 3 points ne forment pas forcément un triangle....

   Deux hommes se lèvent pour venir m'inviter...  c'est l’embarras, les 2 arrivent à mon niveau, le premier m'invite confirmant les doutes du 2em quand à mon doublé. Le second pour sauver l'honneur mutuel continuera son chemin pour faire mine d'aller au bar,  nos regard se croiserons, amusés, nous avions compris.




  Le Cabeceo est cette manière particulière d'inviter à danser dans les milieux Tango. Surfait et inutile pour les gens découvrant le milieu, cette pratique institutionnelle, à bien des égards quand respecté est confortable pour tous.

   Le Cabeceo est, en pratique, suite à un contact visuel, un petit signe de tête, permettant de faire comprendre à une personne à distance que l'on souhaite l'inviter, si la personne accepte il suffit qu'elle y réponde aussi par un petit signe discret, ou au contraire l'ignorer tout simplement.

  Cette pratique n'est pas genrée, indifféremment femmes ou hommes peuvent s'y adonner. Elle simplifie grandement les invitations et refus, plus de barrière de la langue, ou de timidité. Quel qu'un souhaitant danser peut grâce à cet outil invite la totalité des personnes souhaitant aussi danser en quels-que secondes sans gêner personne. Ça fluidifie le bal.

  Mais pour pouvoir proposer/répondre à ce genre d'invitation de petits tricks parmi tant d'autres sont nécessaires à connaître illustrant la subtilité des choses

Pour se faire inviter
  •  Si l'on souhaite danser on évitera de parler face à ses ami(e)s, mais face à la piste ouvrant ainsi la possibilité du contact visuel.
  •  Si cela ne suffit pas, l’on signifiera son intention vouloir danser en se mettant en évidence à l'écart, au bar, dans une encadrure de porte, sur et non dans un coin... 
  •  Si cela ne suffit toujours pas on changera de place de temps en temps histoire de se retrouver éclairé, un instant en évidence par le  mouvement.
En contre partie pour inviter
  •  Si on souhaite inviter on évitera de bloquer son regard sur tel ou tel, savoir ne pas insister, tiens du respect.
  •  On observera la milonga pour savoir qui et quand les personnes sont ouvertes à danser. 
  •  Avant d'inviter la personne a ses côté (là par la parole) on s'assurera par l'observation sa disponibilité à être invité

  L'un de mes tricks préféré de renarde du Cabécéo parmi tant d'autres est de se mettre face à l'un des coins de l'espace de bal. En effet les personnes souhaitant danser ont tendance à regarder les personnes sur la piste et posté dans le coin quand le couple dansant devant soit libère l'espace. Il arrive que tombe par accident le regard de la personne en face qui au bord de l'envie de danser crée le contact visuel..

  Contact visuel certes calculé, mais d'apparence si "accidentel" dont ne peut naître qu’un exquis Cabécéo pleins de spontanéité et de surprises …